Des hôtels réservés aux femmes ?



Qu’est-ce que c’est ?

Le Bella Sky Hotel de Copenhague a ouvert en 2011 un étage réservé aux femmes. Malgré les accusations de « discrimination », l’hôtel n’entend pas abandonner sa politique de « ladies only floor ».

C’est nouveau ?

Des hôtels réservés aux femmes ?
C’est en tous cas une première en Europe continentale. Personne ne s’en étonnera : l’idée nous vient au départ d’Amérique du Nord. On retrouvera ainsi des « ladies only floors » à Atlanta (Ellis Hotel), à Vancouver (Georgian Court) ou encore dans un certains nombre de Crowne Plaza . L’idée a essaimé depuis à travers le globe, notamment à Singapour (au Naumi) et à Londres, où l’on a le choix entre les female friendly rooms du Grange City Hotel et les Dutchess rooms du Dukes. Avec, un peu partout, les mêmes ingrédients : un accès à l’étage avec une carte spécifique et, pour agrémenter le séjour, des fleurs sur les tables, des magazines féminins, des pantoufles à taille appropriée, des produits de beauté en pagaille, des tapis de yoga, le tout dans un décor où les pots de peinture mauves et roses n’ont pas toujours été épargnés. Autant d’éléments de confort qui montrent que les « ladies only floors » ne répondent pas seulement à la peur du harcèlement ou à un désir d’entre-soi mais aussi à une volonté des hôtels de répondre à la demande d’une clientèle spécifique. Bref, un pas de plus dans la segmentation du marché qui, en tant que tel, ne devrait pas rester sans lendemain. D’autant plus que -comme le prouve cet article- ce type d’innovation assure un relais certain en terme de communication...

Réactions de TM :

« C’est une belle initiative ! Je pense que les lendemains sont assurés pour ce type de produit ».

« Sur les petites attentions, je ne suis pas contre mais je considère que dans les hôtels de standing, ils doivent pouvoir répondre à ce type de besoin sans avoir à "bloquer" un étage ou des chambres en particulier. Sinon, sur ce principe d'avoir un étage spécifique, je n'en vois pas l'utilité ni l'intérêt. »

« Cela peut répondre à des demandes provenant de populations bien déterminées ou à la limite dans certains pays (pour des raisons culturelles, croyances religieuses,...) ; mais je me sens pas du tout concernée ou même intéressée par ce genre d'initiatives. »

« Il y a 15 ans déjà, lors de mes missions dans le Sud Est asiatique, je résidais souvent dans un hôtel à Osaka (et à Tokyo) qui avait un ou deux étages réservés uniquement aux dames. L’étage était décoré spécialement par Hané Mori (designer bien connue en France) avec des dessins de papillons. Le service était également ciblé avec plus de confort, de sécurité, d’ amenities appropriées, etc. Je trouve que c’est une belle initiative ! Je pense que les lendemains sont assurés pour ce type de produit. »

« Voici ma réaction : tout simplement surréaliste, une bonne façon de faire parler d'eux. Et à quand les "man only floors" ?!
- En tant que travel manager je vois là encore une source de complication des réservations
- En tant que voyageuse d'affaires je n'y vois aucun intérêt car je n'ai jamais trouvé le temps d'utiliser le tapis de yoga ou même d'enfiler les pantoufles, le temps passé dans une chambre d'hôtel se résume à une douche et dormir !!
- En tant que femme je n'apprécie pas particulièrement le rose ;-) !! »


« C’est une idée géniale, suffisamment décalée pour faire connaître l’hôtel et tester un nouveau concept ! C’est un bon appel pour venir y découvrir autre chose que celle pour laquelle on y est venu ».

Article extrait de La Lettre de l'AFTM n° 3 - Février 2012. Télécharger la lettre dans son intégralité :

http://www.aftm.fr/docs/newsletter_01_12_9.pdf http://www.aftm.fr/docs/newsletter_01_12_9.pdf