Quelles sont les destinations les plus fréquentées par les voyageurs d’affaires ? En l’absence de statistiques fiables sur le sujet, l’AFTM a choisi de consulter ses adhérents. La Lettre de l’AFTM vous livre en quatre points (et une infographie) les premiers résultats de cette enquête en ligne lancée le 6 juillet.

sondage-destinations-illustration-resultats1

Le national avant tout

A votre avis, quelle est la première destination des voyageurs français ? Etats-Unis ? Chine ? Allemagne ? Pas du tout, c’est tout simplement la France ! Le domestique est placé à la première place des déplacements de l’entreprise par plus de 54% des personnes interrogées, loin devant les déplacements intra-européens (21,4%) et intercontinentaux (24%). Dans le palmarès des régions de destination, derrière l’inévitable Ile-de-France, on retrouve -dans l’ordre- PACA, Auvergne-Rhône Alpes et les Hauts-de-France, les trois régions dans lesquelles l’AFTM vient de créer une délégation régionale (ce qui ne doit rien au hasard).

Domestique : le train en tête

Le développement du TGV continue de faire sentir ses effets. Invités à désigner le moyen de transport principal utilisé par leurs voyageurs pour leurs déplacements en France, les professionnels interrogés citent le train à 56,2%, devant l’avion (28,5%) et la voiture (15,2%). Les proportions s’inversent évidemment pour les déplacements en Europe, où l’avion reste le moyen de transport prédominant pour plus de 90% des personnes interrogées.

Destinations : l’Amérique du nord et l’Asie de l’est devant

Invités à citer les régions du monde les plus fréquentées par leurs voyageurs (plusieurs réponses possibles), les responsables de la gestion des déplacements professionnels citent en premier lieu l’Amérique du nord (72,3%) devant l’Asie de l’est (69,6%) et loin devant l’Afrique du nord (45,5%), l’Amérique du sud (41%) ou le Moyen-Orient (34,8%).

La norme est aux déplacements 1-3 jours

« Quelle est la durée moyenne des déplacements de vos collaborateurs ? » : à cette question, les professionnels interrogés répondent à 50% tout rond “entre un et trois jours”. Dans près d’un tiers des cas (32%) cependant, ce sont les déplacements plus longs (entre 4 et 7 jours) qui constituent la norme.