Pour approcher les petits et les grands secrets de la gestion d’une compagnie aérienne, il fallait être le 17 juin au siège de Corsair, à quelques hectomètres de la plateforme d’Orly.
Une vingtaine de membres de l’AFTM avait fait le déplacement pour cet Atelier des connaissances préparé et animé par trois représentants de Corsair International : Sylvain Bosc (directeur général adjoint en charge du marketing et du commercial), Romain Hordel (responsable du marché France) et Christian Bouzaid (responsable réseau et revenue management).

atelier-connaissances-corsairAu cours de cette matinée savamment rythmée, les participants ont notamment été initiés à la construction du programme de vol de la compagnie.
Sept lignes, sept appareils, sept jours dans la semaine : le grand casse-tête peut commencer pour remplir une matrice de vol qui doit veiller à optimiser l’utilisation des appareils tout en préservant une large fenêtre (36 heures hebdomadaires) pour leur maintenance. Quelles fréquences, quels horaires, avec quels appareils ? : mieux vaut ne pas se tromper car, comme on le rappelle chez Corsair, « la moindre erreur d’affection peut coûter des millions d’euros ». L’ajustement de la flotte se fait sur une base hebdomadaire selon les prévisions de trafic sur chacune des lignes, mais l’atelier des connaissances a été parsemé de récits parfois épiques sur les innombrables grains de sable dans la machine que ce programme de vol doit affronter tout au long d’une année (défaut impromptu de pilote, dégradation d’une situation géopolitique, grèves…).

 

 

 

 

 

 

 

atelier-connaissances-corsair-2

L’atelier a également permis de faire le point sur la transformation de Corsair, d’une compagnie « charter » en une compagnie régulière spécialiste du long-courrier vers l’outre-mer et l’Afrique. Une transformation qui passe notamment par le développement de la clientèle « affaires », vis-à-vis de laquelle Corsair multiplie les signes d’attention : confort de la classe Grand Large, ouverture de nouvelles lignes plus orientées « business » en Afrique (Dakar, Abidjan), programme de fidélisation original (10% du prix du billet HT crédités directement en euros sur le compte du passager, possibilité de combiner plusieurs cartes sur un même compte…).

Après l’atelier, les participants ont été invités à découvrir dans le détail l’un des avions de la compagnie sur le tarmac d’Orly ainsi que le salon Grand Large récemment rénové.

Le programme des Ateliers des connaissances reprendra à la rentrée.