Suite au succès de la première édition organisée fin 2014, Thalys a proposé le 24 novembre une nouvelle version de son Atelier des connaissances. Une opportunité unique de (re)découvrir les petits et les grands secrets de l’industrie ferroviaire.

photo-aftm

Faire marcher un train, ce n’est pas une mince affaire : deux ans après son premier Atelier des connaissances, Thalys nous a permis une nouvelle fois de vérifier cette évidence le 24 novembre.
En 2016 comme en 2014, le point d’orgue de l’événement était la visite guidée de l’atelier de Forest, aux abords de la gare de Bruxelles-Midi, où sont passés chaque jour au peigne fin les éléments du matériel roulant de Thalys. Une site inspection exhaustive qui a permis au petit groupe de participants de faire l’inventaire de la cabine du conducteur mais surtout de porter leur regard au-dessus mais aussi en-dessous des wagons pour découvrir tous ces petits détails qui échappent généralement à l’oeil du voyageur.
Coulisses encore : la visite guidée comprenait un détour par le gigantesque stock où sont entreposées les pièces de rechange, toujours utiles pour réparer un train ou le faire partir à l’heure.
Cette matinée bruxelloise s’est prolongée pour le déjeuner au Steigenberger Grand Hôtel Bruxelles.

Après le succès de ses deux premiers Ateliers des connaissances en sa base bruxelloise, notre partenaire ferroviaire envisage désormais d’organiser son prochain événement dans une autre ville de son réseau. Et il y a le choix puisque le transporteur poursuit sa conquête de l’est (prolongement jusqu’à Dortmund de la ligne vers l’Allemagne) et propose désormais une douzaine de destinations en direct depuis Paris.