Le MAAS

Le MAAS

Nos derniers sujets traités

Définition

Le MaaS est défini comme un service numérique, souvent matérialisé par une application, permettant de connaître et comparer l’offre de transport disponible sur un trajet, la réservation et le paiement de la ou des prestations de manière centralisée.

On retrouve au centre du MaaS la notion de multimodalité et celui-ci est avant tout possible grâce à la coopération et la complémentarités d’acteurs des technologies, des transports ou des territoires, privés et/ou publics, on constate par ailleurs une forte aspiration des entreprises vis-à-vis de l’État et des institutions, celle d’être fédérateurs et moteurs dans cette évolution. 

Le MaaS doit aussi être pensé comme un système financier à part entière, qui permet de défrayer un service global soit à l’usage (pay per use) ou par abonnement. 

Il s’agit d’un service digitalisé, qui peut s’intégrer à d’autres usages des entreprises, comme l’utilisation de cartes de paiement spécifiques à la mobilité et à d’autres solutions de paiement pour simplifier et centraliser les réservations. 

 

Le Maas doit être simple et s’opposer à l’utilisation compulsive pour aller vers une offre de service correspondant aux besoins de chaque utilisateur.

Périmètre

En 2019, en France, 39% des collaborateurs effectuaient leurs trajets domicile-travail en véhicule personnel et autosolisme, une pratique qui a fortement augmenté depuis la crise sanitaire, avec en parallèle une forte baisse de l’utilisation des transports en commun (30% des usagers pensent ne plus y avoir recours à long terme, dont 16% au profit de trajet en véhicule personnel), on ressent donc un vrai besoin des entreprises d’accompagner les collaborateurs sur de nouvelles mobilités, adaptées à leurs attentes, afin d’éviter l’autosolisme. La MaaS, grâce à une offre de solutions complètes et personnalisables selon différents critères, peut apporter une réponse aux professionnels en optimisant les temps et distances de trajets et en proposant des solutions en temps réel, permettant de redistribuer les flux.

 

Le MaaS permettrait en outre de pallier au problème de l’inutilisation de certains véhicules, dû à la contrainte de prendre son véhicule personnel dans les centres villes engorgés, l’arrivée du flexitime et du télétravail, ou les longues distances fatigantes à effectuer en autosolisme, il doit être un simplificateur.

Cadre juridique

La Loi d’Orientation des Mobilités (loi LOM), adoptée en 2019, encadre la récupération, l’utilisation, la transmission et l’échange de données par les acteurs de la mobilités, les acteurs de la technologies et les institutionnels afin de mettre en place des services numériques complets, tout en évitant les pratiques anti-concurrentielles.

 

 

Pour cela des entreprises privées et acteurs publics pourront demander aux autorités organisatrices de la mobilités (AOM) l’accès à leur données et la possibilité de vendre leurs prestations via des services tiers et ce de manière gratuite. Ce sont néanmoins les AOM qui conservent la maîtrise de leurs coûts.

Questions soulevées aujourd'hui

Pour autant, l’utilisation du MaaS et de nouvelles mobilités impliquent un besoin de sortir de son confort personnel et peut parfois donner le sentiment de sacrifier une partie de son autonomie. Il peut donc être difficile d’onboarder les collaborateurs sur ce sujet, d’où la nécessité  de réunir des acteurs complémentaires afin de proposer des solutions adéquates, en mettant en place une vraie communication pédagogique en interne.

Fleet Management

Le fleet management ou gestion de la flotte désigne l’ensemble des véhicules automobiles d’une entreprise et pouvant être mis à disposition de ses collaborateurs.
[...]

Mobilité Douce

À l’inverse de la mobilité durable, la mobilité douce ne possède pas, à ce jour, de définition communément acceptée. La mobilité douce peut-être rattachée à des moyens [...]