[ETUDE INTERNATIONAL SOS] SECURITE EN VOYAGE : LE VOYAGE D’AFFAIRES DANS L’ERE DE L’ECONOMIE COLLABORATIVE

International SOS publie un livre blanc sur les avantages, les risques et les implications légales liés à l’usage des services de transport et d’hébergement partagés en voyage d’affaires.

L’étude “Share Economy for Business Travel” présente des interviews d’experts voyage, sécurité et juridique donnant leurs recommandations sur l’intégration des services professionnels de sociétés comme Uber et Airbnb dans les politiques voyages des organisations.

Cette enquête réalisée par International SOS auprès de professionnels du voyage et de travel managers met en exergue un manque réel de directives de la part des organisations pour définir comment ces services peuvent être utilisés.

Alors que 40% des répondants déclarent utiliser des services comme Uber et Airbnb lors de leurs voyages d’affaires à l’international, 75% des organisations n’ont ni politique ni procédure pour encadrer l’utilisation de ces services lors de voyages d’affaires à l’international.

Par ailleurs, plus de la moitié des répondants ignorent si leur organisation a pris en considération l’aspect légal de ces services partagés dans certains pays.

Le cabinet d’avocats international, Herbert Smith Freehills, souligne les considérations à prendre en compte d’un point de vue légal, et notamment de vérifier si le service en lui-même est vraiment légal dans certains pays et juridictions.

Les experts d’International SOS soulignent que l’usage des services d’économie partagée peut être approprié dans certains endroits mais pas partout. Il faut prendre en compte un certain de nombre de facteurs lorsqu’on évalue la pertinence de ces services : une politique voyage avec une approche uniformisée sur ces aspects ne permettra pas d’assumer les obligations de protection de l’entreprise vis-à-vis de ses voyageurs.

D’autres éléments comme des check-lists de sûreté voyage ou des recommandations quant aux politiques voyages sont disponibles dans le livre blanc.

Télécharger l’étude ici