SBT, GDS, API ou NDC : sigles et acronymes avaient la part belle à l’Atelier des connaissances organisé par Travel Planet le 13 mars à l’Intercontinental Paris.

On l’aura compris : il y était surtout question de l’éclatement de la distribution, non seulement dans l’aérien avec l’émergence de la New Distribution Capability mais aussi dans le ferroviaire avec cette nouvelle « liberté tarifaire » qui a fait disparaître les TER de vos outils de réservation.

Cette évidence s’impose chaque jour un peu plus : puiser le  contenu des GDS et du principal opérateur ferroviaire ne suffit plus -loin de là- à vous délivrer l’offre dans toute son exhaustivité. Aussi, pour répondre aux besoins de leurs clients, les agences doivent s’adapter en construisant de multiples passerelles technologiques pour aller chercher l’offre là où elle se trouve.

« L’outil d’aujourd’hui est plus une « place de marché » qu’un tuyau délivrant le contenu d’une seule source » résumait ainsi Tristan Dessain-Gélinet (directeur général de Travel Planet), en soulignant également la nécessité, pour cet outil d’un nouveau type, de proposer des interfaces proches de celles qu’utilisent les voyageurs à titre privé. Facile à dire, beaucoup plus complexe à faire… Mieux vaut donc se méfier des belles paroles : « au cours des appels d’offres, on reste malheureusement beaucoup sur du déclaratif. Demandez une preuve objective des affirmations qui vous sont faites » rappelait Travel Planet, avant de délivrer une démonstration de l’outil aujourd’hui développé pour ses clients.

Le prochain rendez-vous TMC de l’AFTM sera régional, avec un débat « Quid de l’utilité d’une agence de voyage ? », prévu le 29 mars à Lille.

Vous pouvez visualiser ci-dessous la vidéo de Travel Planet diffusée lors de l’atelier sur « Les évolutions majeures de la réservation de transport et le nouveau panorama du B2B ».