La Direction Générale de l’Aviation Civile a publié ses « séries longues » sur l’évolution du trafic aéroportuaire national entre 1986 et 2013. Qu’est-ce qui a changé en trente ans dans le ciel français ? Réponse en cinq points.
  1. Trafic global : X3 en 30 ans ! 62 millions de passagers en 1986, 171 millions en 2013 : le trafic total des aéroports français a augmenté de 174% en trente ans. Une hausse que l’on doit principalement à l’augmentation du trafic international (+304% sur la période) et plus précisément encore du trafic intra-UE (+376%) qui a augmenté plus vite encore que le trafic hors-UE sur la période (+240%).
  2.  Trafic domestique : l’effet TGV +57% seulement de 1986 à 2013 : le trafic domestique n’a pas suivi la même progression que le trafic global. La tendance longue est même plutôt à la baisse : 48 millions de passagers domestiques en 2013 contre 54 millions en 2000. Principale cause de cette moindre progression : le TGV, qui a considérablement freiné (sinon stoppé) le développement des « liaisons radiales » (Paris-Province). L’effet TGV se fait plus particulièrement ressentir dans certains aéroports de province : depuis la mise en place du TGV Est en 2007, l’aéroport de Strasbourg- Entzheim a vu son trafic fondre de moitié…
  3. Paris, éternelle tête de pont 56% du trafic métropolitain en 1986 et toujours 56% en 2013 : dans le ciel comme sur terre, Paris (CDG+Orly) reste au centre de la toile. Pas de surprise : c’est la plateforme de Roissy qui réalise la plus forte progression sur la période (+328% contre +52% à Orly).
  4. Aéroports régionaux : le boom européen Avec 70 millions de passagers en 2013 contre 25 millions en 1986, les aéroports régionaux ont suivi le même rythme de développement que le trafic global mais on retient surtout sur la période l’explosion du trafic intra-UE à partir des aéroports régionaux : +720% ! La progression est particulièrement sensible dans certains aéroports régio- naux où l’offre s’est considérablement élargie. A Toulouse- Blagnac, on ne comptait que 3000 mouvements d’avions intra-UE en 1986. On en comptait plus de 31000 en 2013!
  5. L’emport moyen augmente Ne vous étonnez plus si vous vous sentez de plus en plus serré en avion. Sur les quinze dernières années, la rationnali- sation est à l’oeuvre et l’emport moyen a augmenté de 55% : 63 passagers par vol en 1998 contre 98 en 2013.