Qu’est-ce que c’est ? Placer une enchère pour solliciter un surclassement en business ou premium : c’est ce que propose le système PlusGrade, qui s’est déjà installé sur les espaces de ventes de Virgin Atlantic, Air New Zealand, Austrian, Copa Airlines, Brussels Airlines, El Al et Etihad. Depuis fin novembre, American Airlines a également lancé le test sur quelques lignes.Comment ça se passe ? Au moment de la réservation (au moins sept jours avant le vol), le client est invité à indiquer le prix qu’il serait prêt à payer pour obtenir son surclassement. Deux ou trois jours avant le vol, il est informé de la réussite -ou de l’insuccès- de son offre. Parlons peu mais parlons prix : selon le Wall Street Journal, l’enchère moyenne pour obtenir son surclassement pour un vol long-courrier est de « 800 dollars ». Certaines compagnies -comme El Al- mettent également aux enchères la possibilité de bénéficier d’un siège sans voisin en éco. D’autres, en revanche, ont choisi de restreindre l’accès aux enchères en ne le proposant qu’aux passagers ayant payé le plus pour leurs billets éco. L’offre fait évidemment jaser sur les forums de voyageurs loisirs. Il ne serait pourtant pas totalement absurde de demander à ce qu’elle soit réservée aux clients corporate. Après tout, n’est-ce pas pour eux qu’ont été créées les « classes affaires »?…Réactions de TM
« Ce système contribue encore au manque de lisibilité des tarifs souvent décrié par nos voyageurs. De plus, la tendance est à la simplification des gestes de commandes, alors une en-chère … »

« Cela restera certainement marginal dans les outils de gestion mais cela pourrait s’ajouter à la panoplie des options laissées à l’initiative des voyageurs. Mais l’articulation avec le respect des politiques voyages me semble difficile : qu’en sera-t-il dans le reporting ? »

« Je ne vois pas dans quelle configuration cela aurait un intérêt. Si la business n’est pas autorisée, pas de raison pour que la société autorise un surclassement payant. Et si la business est autorisée, les voyageurs ne prendront pas le risque de réserver une classe eco en espérant un surclassement hypothétique. »