Auction. KeyboardNous vous en avions parlé il y a (déjà) trois ans : le système des enchères destinées à améliorer l’ordinaire du voyage en avion -upgrade en classe supérieure ou accès à une place privilégiée- prend peu à peu son envol. Mais on entre dans une nouvelle dimension avec le partenariat conclu en mai dernier entre Amadeus et Plusgrade, le grand spécialiste de cet exercice, qui compte désormais parmi ses clients près d’une quarantaine de compagnies (parmi lesquelles Lufthansa, Swiss, Etihad, Air China, Alitalia, SAS, TAP, El Al…).
L’alerte est donnée : ce partenariat risque bien d’installer la tentation du surclassement directement dans vos SBT et non plus seulement sur le site de réservation propre à chacune des compagnies proposant cette option. L’offre est d’autant plus attrayante que la procédure est simple : « après avoir acheté leur billet, les passagers placent leur enchère en ligne pour une place en classe supérieure ou un siège sans voisin. Ils découvrent ensuite si leur offre a été acceptée entre 24 et 72 heures avant le décollage, ce qui ajoute un élément de surprise au voyage » explique Amadeus.

Autoriserez-vous vos voyageurs à tenter ce grand frisson ? Et si oui, dans quelles limites ?

Réactions de TM

« Il n’est pas certain que ce mode d’achat rassure ou intéresse des voyageurs plutôt en quête de sérénité et de de sureté dans leurs déplacements. »

« On peut toujours dire que l’on va interdire ce type de pratiques à nos voyageurs ; la demande risque de se faire de plus en plus pressante à partir du moment où le nombre de compagnies proposant ce type d’offres augmente. Et puis après tout, pourquoi pas des enchères pour un upgrade, du moment qu’elles sont bien encadrées ? »