La délégation Grand Ouest au service des travels managers de la région !

Michel Dieleman, président de l’AFTM, explique la très grande taille de cette délégation par le dynamisme et le potentiel fort de l’ouest. Par souci de cohérence, l’AFTM s’est calquée sur le découpage régional des entreprises et note qu’il n’est pas possible de multiplier les délégations à l’ouest de la France. Le grand ouest représente un périmètre vaste et varié dont le tissu économique est très différent.  Cette disparité entre la présence de grands groupes, de PME, d’ETI et aussi d’entreprises étrangères créé un réel besoin d’accompagnement et de partage d’expertise de la part de l’AFTM. Il y a un grand intérêt pour les professionnels du secteur de découvrir ce que propose l’AFTM.

Dans la première version de cette délégation, Alexandra Renard,  assumait la charge de développer networking et événements. Elle était trop seule. Trois délégués régionaux portent aujourd’hui cette instance, avec chacun des zones géographiques et des compétences spécifiques et complémentaires qui permettront d’accompagner au mieux les adhérents et… celles et ceux qui seront amenés à rejoindre la délégation !

Partageons notre expertise, mettons en place les bonnes pratiques et ne perdons pas de temps là où les autres en ont perdu !

Là est bien l’une des ambitions de la délégation Grand Ouest : voir croître son nombre d’événements, de rencontres et par conséquent, d’adhérents. Outre ses trois délégués, la délégation Grand Ouest peut compter sur une équipe de bénévoles très motivée !

Article GO - Délégués

Julie Tocqueville

Quel parcours vous a conduit à vouloir prendre un rôle actif au sein de l’AFTM ?

Lors de mon arrivée au sein de Revima en Juillet 2018, j’ai découvert une petite société qui était en pleine restructuration, extension de ses domaines de compétences. Les limites de ces pratiques, que je qualifierais « d’ancienne école » se sont avérées inadaptées aux projets de développement de l’entreprise à l’international et ne permettent pas à la personne chargée de ces missions de les organiser de façon efficace et rationnelle.

L’AFTM, de par ses missions, répond entre autre aux questionnements des travels managers confrontés à ce type de situation et aux problématiques décrits.

Sa dimension et son statut associatif lui permettent de proposer des partenariats et des prestations en dehors de toute préoccupation lucrative.

Quelles seront vos missions en tant que déléguée régional ?

L’AFTM démontre la volonté de ceux qui sont à l’origine de celle-ci, de mettre l’accent  sur l’importance et la nécessité d’une gestion qui irradie sur tout le territoire.

Une des missions essentielles consiste à établir un état des lieux, un diagnostic des pratiques en matière de politique voyages des entreprises adhérentes, avec les responsables du Travel Management. Cela permet de recueillir leur ressenti sur les réponses aux préoccupations exprimées.

Enfin, la délégation régionale, après avoir fait remonter les éléments qui auront permis de construire un cadre clair des missions du Travel Management, doit s’efforcer d’être l’interlocuteur identifiable à même d’offrir des réponses adaptées et ce dans les meilleurs délais possibles.

Ce qui implique que la délégation assume à temps plein un rôle d’interface entre l’association et les acteurs du monde du voyage d’Affaires.

Quelles sont vos ambitions pour les mois à venir, quels projets souhaiteriez-vous porter ?

  • Développer la réflexion sur les évolutions du métier du Travel Management, au vu de la diversité des tâches que celui-ci est amené à accomplir dans l’entreprise sur la base du diagnostic établi.
  • Préciser la place du travel manager dans l’organigramme de l’entreprise qui peut varier d’une société à l’autre (RH, Achats, Finance… )
  • Donner au travel manager la possibilité de se positionner comme seul décideur et d’être identifié comme tel par ses collègues.

Nathalie Motte

Quel parcours vous a conduit à vouloir prendre un rôle actif au sein de l’AFTM ?

J’occupe mon poste (avec les mêmes missions) depuis un peu plus de 13 ans maintenant. J’ai débuté en tant qu’ « Assistante Administrative », puis « Assistante administrative en charge de la logistique » au bout de quelques années, pour enfin être « Chargée de Voyages » depuis 3 ans.

Je n’en serais pas là sans l’AFTM et sans son travail de promotion et de professionnalisation du métier de Travel Manager !

Quand le président m’a appelée pour me proposer un rôle actif au sein de la Délégation Grand Ouest, c’est donc assez naturellement que j’ai accepté cette mission afin d’aider à mon tour et promouvoir ce métier par le biais d’événements locaux et conviviaux.

Quelles seront vos missions en tant que déléguée régional adjointe ?

Avant d’être adhérente à l’AFTM, je me sentais isolée dans mon métier.

Avoir un pied dans l’AFTM m’a permis d’assister à des ateliers, des conférences, de rencontrer mes pairs, d’échanger avec des partenaires et fournisseurs, de benchmarker mais également de suivre une formation de professionnalisation en Travel Management.

Alexandra RENARD (Ex Déléguée Régionale) l’avait remarquablement fait et je souhaite continuer à oeuvrer en ce sens : échanger, conseiller (et être conseillée), se rencontrer, et fédérer.

Quelles sont vos ambitions pour les mois à venir, quels projets souhaiteriez-vous porter ?

J’aimerais pouvoir tisser un lien plus fort avec les partenaires locaux dans l’objectif logique de pouvoir accroître le lien avec nos adhérents et prospects.

J’aimerais également pouvoir consulter les adhérents du Grand Ouest en ce qui concerne leurs attentes, leurs succès, leurs difficultés et m’en inspirer pour qu’ils se sentent impliqués d’une part, mais aussi pour leur proposer des événements locaux ajustés à leurs espérances d’autre part.

Loïc Simon

Quel parcours vous a conduit à vouloir prendre un rôle actif au sein de l’AFTM ?

Travaillant au sein du pôle travel/expense de TF1 depuis 19 ans, avant d'en prendre le lead, j'ai eu plusieurs fois l'occasion d'échanger avec mes homologues au cours de divers ateliers, salons et forums à propos de l'AFTM.

Je connais de plus le président, Michel DIELEMAN depuis plusieurs années, et il m'a proposé de partager mon expérience au sein de l'association, cette fois j'ai dit oui, étant domicilié en Normandie, il était plus simple pour mois d'être sur la région ouest.

Quelles seront vos missions en tant que délégué régional adjoint?

J'ai eu l'occasion d'échanger avec Julie Tocqueville qui pilote la délégation et nous avons la même vision de l'évolution à donner au grand Ouest.

Il faut organiser plus d'événements, permettant de toucher les grandes entreprises de l'ouest dont certaines n'ont pas entendu parler de l'AFTM alors qu'elles ont potentiellement des structures Achats ou RH occupant des fonctions similaires.

Il est certain que nous pouvons les aider à optimiser ces structures via les ateliers et les formations de TM.

Quelles sont vos ambitions pour les mois à venir, quels projets souhaiteriez-vous porter  ?

Il faudra contacter soit via les fournisseurs partenaires, soit directement, les entreprises du secteur. Nous devrons tenter de cibler les besoins de ces entreprises et organiser des ateliers qui sauront les intéresser, ainsi que des afterworks afin de consolider les liens établis.
L'AFTM a une vrai valeur ajoutée en termes de formation, charge à nous pour les personnes intéressées, de leur présenter ces modules et leur détailler les avantages qu'ils en tireront