L'agenda de l'AFTM à l'IFTM

L’AFTM, partenaire historique de l’IFTM, sera une nouvelle fois présente sur le salon, du 20 au 22 septembre 2022.

Ateliers

échanges

Convivialité

Rencontres

Du 20 au 22 septembre 2022

Située au centre du Club Affaires, l’association met en place un agenda riche en événements afin de l’animer durant les 3 jours de salon.

Animatrice des ateliers de l'AFTM

Marie Allantaz

Experte travel management et formation

Ils interviendront lors des ateliers

Mardi 20 septembre

Que dire de nouveau sur NDC ? Pas simple, tant on en parle depuis des années notamment au sein de l’AFTM afin de comprendre ce bouleversement promis par les compagnies aériennes.

Ce qui change peut-être c’est qu’aujourd’hui les compagnies nous disent qu’elles sont prêtes et malgré les quelques rétropédalages, les surcharges GDS devraient rentrer en vigueur à la rentrée. Le timing d’IFTM semble donc idéal pour faire le point. L’AFTM vous propose à cette occasion de prendre le temps de comprendre avec les principaux acteurs concernés la place que va prendre la NDC et les conséquences pour les entreprises clientes dans leurs relations avec les différents fournisseurs.

Rudy Daniello est vice-président exécutif de la division Entreprises chez Amadeus, une unité de croissance clé pour l’entreprise, dont la mission est de rendre les voyages d’affaires tout simplement plus intelligents.

Il a passé la majeure partie de sa carrière chez Amadeus, où il a occupé divers postes de direction dans les domaines de la R&D, du Management des Produits, des Services et des Opérations Clients de l’unité commerciale Travel Channels, avant de prendre, au début de cette année, la tête de la division Entreprises de cette même unité commerciale Travel Channels. 

Rudy aime diriger des équipes inter-fonctionnelles internationales composées d’individus talentueux et fournissant des solutions innovantes, telles qu’Amadeus cytric Travel & Expense aux entreprises et aux partenaires, les aidant ainsi à accélérer leur transformation numérique et à satisfaire les voyageurs partout dans le monde.

Rudy est un citoyen du monde. Né en France, il parle français, anglais, un peu d’allemand et apprend l’espagnol. Il est actuellement basé à Madrid, partageant son temps entre la capitale espagnole et Nice, en France.

Management fees, transaction fees, sous toutes leurs formes, ont occupé la première place dans les négociations entre les travel managers, les acheteurs et les fournisseurs ces dix dernières années. Les deux dernières années ont poussé l’ensemble des acteurs à repenser leur création de valeur et c’est l’abonnement qui semble faire une entrée remarquée dans le paysage du business travel. Largement utilisé dans d’autres secteurs, peut-il devenir une nouvelle norme dans notre secteur ? Peut-il s’appliquer chez tous les fournisseurs ? S’adapte-t-il réellement aux besoins des travel managers et des acheteurs qui ont eux aussi évolué ? Quelles sont les implications réelles d’un tel changement de modèle ? L’AFTM vous propose de faire la lumière sur ce sujet et d’identifier les apports réels de ces transformations pour les entreprises clientes.   

Mercredi 21 septembre

L’attractivité du secteur du voyages d’affaires a toujours été fragile car ce secteur n’est que rarement une vocation en soi. Les personnes qui évoluent dans ce secteur y sont majoritairement arrivé par un heureux hasard.

Certains ont commencé dans le tourisme loisir et ont par la ensuite découvert cette partie affaires et se sont intéressés à servir ce client en particulier, d’autres ont commencé dans les achats et ont évolué vers les achats indirects et se sont vu attribuer la famille d’achat travel. D’autres encore, ont un profil de chef de projet à qui, un beau jour on a demandé de se focaliser sur l’optimisation des dépenses voyages … Certes l’image du secteur s’est améliorée et le métier même de travel manager a été reconnu, notamment grâce aux actions de l’AFTM, mais ces deux dernières années les remises en question fortes sur le sens que l’on met dans son métier ont fait déserter des candidats.

Parallèlement, le secteur s’en complexifié, les besoins des entreprises ont évolué et les nouveaux défis ne manquent pas. Le secteur a besoin de profils qui sont à la fois de plus en plus experts mais également polyvalents et surtout agiles et autonomes. L’AFTM vous propose de réfléchir avec les différents intervenants aux enjeux de l’attractivité de notre secteur, de la formation et de l’accompagnement.

Pilotage de la politique voyages, intégration de la note de frais, solution de paiement centralisée, intégration des nouveaux types d’hébergements, des nouvelles mobilités, de nouveaux services, adaptation au best buy, prise en compte des différents niveaux de risques, le tout avec un point d’entrée le plus unique possible … les besoins des entreprises clientes évoluent de plus en plus rapidement et imposent aux fournisseurs de s’adapter, mais également de savoir collaborer tant les connections entre eux sont nécessaires. 

Pourtant les synergies entre des systèmes hétérogènes prennent du temps et ne facilitent pas une adaptation suffisamment rapide. La consolidation rapide que nous constatons ces derniers mois nous permet-elle d’entrevoir des accélérations dans l’adaptation des services aux besoins des travel managers et des acheteurs ? C’est la question à laquelle l’AFTM vous propose de répondre à travers les témoignages des principaux protagonistes à la manœuvre de cette consolidation.

Jeudi 22 septembre

Le tryptique Planet, People, Profit semble être une nouvelle ligne de conduite à suivre dans le cadre de la démarche RSE des entreprises. En effet lorsque ces dernières assurent un équilibre sain pour l’environnement, les êtres humains et l’entreprise, elles semblent être alignées avec leur RSE. 

Une démarche RSE doit, certes, toucher l’ensemble des activités de l’entreprise mais l’AFTM vous propose dans cet atelier de décortiquer en quoi les services achats voyages et travel management des entreprises peuvent être pilotes, inspirants ou a minima bons élèves à travers la recherche de cet équilibre des 3P. Les différents intervenant partageront avec vous des illustrations concrètes sur ces sujets.

L’activité MICE est celle qui a le plus souffert durant ces deux dernières années. C’est, en effet, la première activité à s’être arrêtée et c’est celle qui a mis le plus de temps à repartir. 

Quand il s’agit de projeter une analyse sur l’état du Mice et son avenir, les avis diffèrent. Alors que pour certains tout repart très fort, ce secteur est en effet l’un des moteurs de la reprise, pour d’autres il convient de rester prudent. Ces derniers parlent d’un effet trompe-l’œil en expliquant que derrière cette envie de se retrouver via des événements, un risque réel de freiner ces appétits se profile avec la “crise ukrainienne” et l’impact des objectifs liés à la RSE . 

La rentrée sera un bon moment pour savoir ce qui se profile à moyen et long terme. L’AFTM vous propose à travers cet atelier de faire un point sur les stratégies des entreprises clientes sur ce sujet, mais aussi sur les orientations des fournisseurs afin de comprendre comment ils ont fait évoluer leurs offres pour s’adapter aux grandes transformations liées notamment à la RSE et l’hybridation.

5 1 vote
Évaluation de l'article
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x