Le 30 janvier dernier, l’association inaugurait son tout nouveau format d’événement : la Journée Mensuelle de l’AFTM ! Rappel du concept : deux ateliers des connaissances, une conférence et un diner entre adhérents et partenaires. Objectif réussi pour cette « première » qui a rassemblé plus de 110 participants.

La journée s’est déroulée au Fouquet’s lieu retenu par Business Table pour accueillir cette première Journée Mensuelle de l’AFTM de l’année. Le programme fut dense autour de la thématique du jour : la RSE. Sujet ô combien actuel et au cœur des enjeux de nos entreprises dans le cadre de leur stratégie de transformation permanente.

Ces dernières sont en effet invitées – par le Gouvernement et les citoyens usagers – à réduire leurs impacts négatifs sur l’environnement et la société dans son ensemble, au-delà de leurs seuls clients. Le spectre de la RSE est très large, de l’empreinte carbone aux droits des salariés, des sous-traitants en passant par la lutte contre les discriminations et le bien-être des collaborateurs. La prise en compte de manière significative de l’activité déplacements professionnels, qui représente 90% des émissions de CO2, est dorénavant au cœur des stratégies des entreprises. Les voyageurs sont pour leur part de plus en plus attentifs à cette thématique, en témoigne le buzz du moment, le « flight shaming ».

L’ensemble de cette journée avait comme objectif principal de mettre en valeur de tous les facteurs et indices qui permettent de convenir que l’industrie du business travel est parfaitement « armée » pour relever les défis de la RSE !

Ces facteurs quels sont-ils ? Il s’agit de la technologie, de l’innovation, des bonnes pratiques qui, dorénavant, se propagent plus rapidement que les « mauvaises » et surtout l’humain (difficilement compréhensible, revoir la formulation). Le changement des comportements est en marche, le paradigme du voyageur d’affaires a bel et bien changé et la transformation de nos politiques voyages à l’aune de la RSE est dorénavant une réalité.

L’atelier des connaissances Uber for Business, qui fut la première partie de cette journée, s’est totalement inscrit dans cette démarche globale mêlant innovations, MAAS (Mobilty As A Service) et comportements vertueux proposés par le VTC américain.

Après une pause networking rassemblant la centaine de participants, l’après-midi s’est poursuivi sur avec une présentation des tendances du voyage d’affaires par Amex GBT. La démonstration en « live » d’une réservation en mode NDC, via l’outil KDS Néo, ponctua l’atelier. Un atelier qui a permis de rendre plus lisible un sujet qui a souvent fait l’actualité des deux dernières années, sans qu’il soit toujours bien compris par les différents acteurs de notre industrie.

Seconde partie de cet atelier, la libéralisation du marché du rail. Cette séquence fut particulièrement bien accueillie par les adhérents tant elle fut précise, détaillée et pédagogique. Outre les rappels réglementaires, la présentation du marché européen du rail ou encore le retroplanning de cette libéralisation, Amex GBT a dressé les enjeux pour nos entreprises : redéfinition de la PVE et de la contractualisation, le contrôle conformité, la sécurité des voyageurs, l’accès aux contenus distribués, ou encore la consolidation des données des différents opérateurs dans le cadre de l’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire français.

Dernière partie et non des moindres : la conférence animée par Etienne Penaud du Cabinet Atlans, sur le sujet « Environnement et mobilité : comment maîtriser et limiter l’impact carbone de nos entreprises ? » ! L’occasion de dévoiler les résultats d’une enquête réalisée durant le mois de janvier auprès des adhérents de l’association. Elle concerna les pratiques, perceptions et mesures de leurs entreprises respectives en matière de RSE. Une belle photographie très actualisée de l’état du marché, sinon de l’art des réalisations ! Nos adhérents peuvent retrouver les résultats de cette étude dans la section « médiathèque » de notre site Internet.

-> 32% des politiques voyages intègrent un volet environnemental
-> 77% des entreprises souhaitent limiter les déplacements. 55% l’ont inscrit dans leur politique voyages.
-> 46% des entreprises préconisent les courts séjours et/ou les circulaires pour remplacer plusieurs allers-retours.

Même si le contenu de cette soirée est réservé à nos membres, voici quelques-uns des conseils prodigués par notre animateur afin de déployer une politique voyage « RSE friendly » :

  • ne négliger aucun des impacts de votre PVE ;
  • collecter dans la mesure du possible toutes les informations concernant l’émission de gaz à effet de serre des déplacements (y compris celles des fournisseurs);
  • développer des éco-communications pour limiter les consommations de papier ;
  • limiter le nombre de collaborateurs sur un même déplacement ;
  • intégrer l’écosystème fournisseurs dans le calcul de l’empreinte carbone de votre entreprise ;
  • intégrer des alternatives aux déplacements jugés non vitaux ;
  • diversifier les modes de transport et pratiquer l’intermodalité ;
  • valoriser les comportements vertueux de vos collaborateurs et mettez en exergue les économies de GES réalisées ;
  • rester à l’écoute des innovations du marché… !

A l’aune de cette « première » Journée Mensuelle de l’AFTM, soyons certains qu’elle ne sera pas la « dernière » au regard de l’excellent accueil des membres et partenaires de l’association et de leur présence en grand nombre pour échanger sur les problématiques de la RSE !

Rendez-vous le 3 mars pour la prochaine mensuelle !