L’achat anticipé, le secret des économies ?

Dans un contexte inflationniste qui restera tendu en 2023, la chasse aux coûts passe par les achats à l’avance des billets d’avion.

L’année 2023 sera placée sous le signe des économies. Et pour cause, l’inflation ne devrait pas se calmer. Comment faire ? Pour Warren Dix, directeur commercial de Gray Dawes, une TMC britannique, les entreprises du royaume doivent réduire leurs coûts de 14% afin de faire baisser leurs dépenses et revenir aux niveaux de 2019 (pas au global mais à prestations égales). 

Lors d’un webinaire organisé par la TMC, dont Business Travel News Europe a fait le compte-rendu, Warren Dix a énuméré les « piliers clés » de la réduction des coûts en 2023 : une attention particulière sur l’adoption en ligne (les TMC se plaignent d’un trop fort relâchement après le Covid), des processus d’approbation solides pour assurer la conformité avec la politique voyages, la mise en œuvre d’un programme hôtelier avec des tarifs négociés sur un nombre restreint d’établissements, la révision régulière de la politique voyages, et surtout des achats aériens anticipés.

Selon lui en effet, l’achat de billets d’avion à l’avance permet de faire des économies considérables : réserver en Europe un voyage long-courrier 21 jours à l’avance, au lieu d’une semaine, permet d’économiser jusqu’à 57% du prix du billet. Si on réserve ce même billet 14 jours à l’avance, au lieu d’une semaine toujours, l’économie reste substantielle : 37%.

Warren Dix conseille par ailleurs de réserver un billet non remboursable plutôt qu’un tarif entièrement flexible, cela permet d’économiser jusqu’à 73% sur les vols long-courriers. Et dans le cas où l’annulation est possible, des économies peuvent encore être réalisées car « pour le coût d’un billet entièrement flexible, vous pouvez réserver trois billets remboursables ». 

David Oates, directeur des achats du groupe de construction Wates Group, a suivi à la lettre ces conseils avec un taux d’adoption des services en ligne qui est de 95% et des directives claires et affirmées sur la réservation à l’avance : « Il faut simplement être organisé ». Communiquer les avantages des nouveaux processus d’achat peut également aider à surmonter les réticences des voyageurs. 

« Il y a des économies à faire mais vous devez avoir la volonté et la capacité de le faire » a conclu Warren Dix à l’attention des acheteurs et des travel managers. A bon entendeur…

François-Xavier Izenic, rédacteur associé de l’AFTM

0 0 votes
Évaluation de l'article
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x