Vers la reprise et au-delà !

En participant à la création de l’AFTM il y a 13 ans, j’étais loin de penser qu’un jour nous serions amenés à réaliser une assemblée générale à distance. Celle-ci s’est néanmoins déroulée sans encombre et je dirais même qu’elle a permis à une grande majorité de nos adhérents de s’exprimer personnellement via la plateforme de vote quand les autres années, certains, empêchés, votaient par procuration. 

Au-delà de la surabondance de visioconférences, la digitalisation « à marche forcée » de ces derniers mois affiche néanmoins de nombreux bienfaits pour l’AFTM : une vie démocratique associative renouvelée, une connaissance plus fine et plus large des professionnels de notre domaine ou encore une communication plus régulière avec nos membres. 

Le Conseil d’Administration aborde alors la deuxième année de son mandat avec une équipe aguerrie qui n’a pas démérité durant ces derniers mois. L’adversité est un très bon révélateur de talents et notre CA n’en manque assurément pas. Bien que limités dans leur capacité à agir par les conséquences de la crise, les administrateurs ont multiplié les actions et les projets afin d’accompagner efficacement nos membres vers la reprise. Webinaires, groupes de discussion, enquêtes mais aussi échanges à travers une hotline entre les membres du Conseil d’Administration et les adhérents.

Les 29 rencontres digitales de l’AFTM réalisées jusqu’à présent ont été un véritable succès ! L’ensemble de nos formats digitaux ont rassemblé 1565 personnes différentes ! Dans ce chiffre, je ne compte que des participants uniques car le chiffre cumulé des participations à tous les webinaires est bien plus important. Admettons-le, cette période s’est révélée une aubaine pour l’AFTM dans le cadre de sa prospection de nouveaux adhérents et de partenaires. Nous avons touché très largement et bien au-delà des zones d’influence traditionnelles de l’AFTM d’avant la crise. Nous avons intéressé des nouveaux publics à nos différents sujets. Nous avons gagné en adhérents et en partenaires uniquement par le biais de ces webinaires qui ont bénéficié du même gage de qualité que nos rencontres en présentiel. 

La recette du distanciel à la manière de l’AFTM a su convaincre également en conservant la même éthique événementielle qu’en physique : de la pédagogie, l’absence de discours commerciaux de la part de nos partenaires, des échanges respectueux et une animation professionnelle confiée cette année à François-Xavier Izenic. Un des objectifs est de faire adhérer ces professionnels nouvellement identifiés à l’AFTM. Ce sera l’un des enjeux des prochains mois. Nous avons su intéresser ces nouveaux publics, à nous entre autres, administrateurs et permanents, de les inciter à nous rejoindre.

Dans cette stratégie d’expansion, l’AFTM peut compter sur un nouvel outil, son site Internet entièrement rénové depuis le 1er juin dernier. Nous avons entièrement revu le back office et le front office, comprendre, la mécanique du site et son aspect visuel. Le dernier site de l’AFTM remontait à 2014… Il reste quelques petits ajustements à effectuer, inhérents à tous les projets de cette ampleur mais nous espérons quand même que vous l’apprécierez, nous l’avons conçu pour être le plus ergonomique possible et conforme aux habitudes de navigation d’aujourd’hui. Nous avons donc réorganisé les contenus, rationalisé les pages et amélioré le moteur de recherche. Nous avons également simplifié les processus d’adhésion et d’inscription aux formations. Ce site est le résultat d’un chantier de 7 mois de travaux, de réunions et de développements. 

Mais il est un « ciment » qu’il nous tarde de recréer en parallèle de la reprise des déplacements professionnels, le contact humain. Le bout du tunnel faisant son apparition, il est temps de parler de « l’après ».

L’AFTM a d’ailleurs pris la décision de revenir progressivement au présentiel. Les conditions sanitaires, favorables, permettent à notre association d’envisager dans un premier des temps des événements hybrides afin que tous les membres soient en capacité de participer, en présentiel ou en distanciel. Même si manquons de recul pour évaluer les effets sur les taux de participation, l’hybridation de nos événements va s’imposer. Cela passera par une captation vidéo en live et la rediffusion de l’événement. L’organisation de nos événements n’en sera pas simplifiée et ce nouveau concept aura un impact non négligeable sur les coûts. Nous le savons et nous l’anticipons. Notre agenda deviendra lui-même hybride, avec des rendez-vous digitaux, d’autres quand même en présentiel et certains donc en format hybride. L’association, organisant une cinquantaine d’événements par an, ne pourra se permettre de tous les capter en live. C’est un équilibre économique viable dans la durée qu’il nous faut mettre en place tout en incitant aussi nos membres à franchir à nouveau le pas du présentiel pour renouer pleinement avec les valeurs de l’AFTM. 

Mon optimisme me pousse à mettre en exergue les apports positifs de cette si particulière période. Je n’occulte évidemment pas les conséquences dramatiques de la crise sanitaire. 

Il est bon cependant de pouvoir positiver sur certains aspects d’une crise. De grands défis nous attendent. Notre métier est sans doute une nouvelle fois à réinventer. Mais n’est-ce pas ce que nous réalisons depuis des années au gré des bouleversements qui s’imposent à nous… ?!

« La crise n’est pas comme une maladie dont on ne peut sortir : elle est comme une sorte de nouvelle naissance ! », c’est ce que disait Pierre Mauroy à propos des crises.

Nous avons l’occasion de proposer à nos entreprises et à nos voyageurs une nouvelle approche du déplacement, ne manquons pas collectivement cette opportunité. 

L’AFTM est à vos côtés, pour de très nombreuses années encore, afin de vous accompagner dans la transformation permanente de vos métiers. 

Soyez sûrs de ma très forte implication, de celle de chacun des membres du Conseil d’Administration mais aussi de nos délégués et animateurs régionaux, pour y parvenir !

Michel Dieleman

Président de l’AFTM