Si les souvenirs de vacances sont encore bien présents dans les têtes il n’en demeure pas moins que la rentrée est bien là ! A l’évidence il convient pour tous les acteurs du domaine des voyages d’affaires de s’emparer des nombreux sujets à traiter. Pour la plupart, les cahiers de rentrée sont à la mesure des enjeux importants qui dictent notre industrie.

Allez, pas d’inquiétude, il convient de plutôt faire preuve de confiance et de dynamisme en cette période de reprise.

Pour les acheteurs et les travel managers la palette des sujets est conséquente et variée : les leviers d’optimisation de l’activité restent des objectifs majeurs. Encore faut-il savoir les conjuguer avec une dose de bon sens où l’humain a sa place ; les prix ne font pas tout !

L’innovation, les grandes mutations technologiques, la digitalisation, n’ont pas fini de peser dans les réflexions de ceux qui ont en charge l’activité des déplacements professionnels. A l’aube de ces bouleversements, d’offres certes variées mais restant souvent complexes, s’impose la nécessité de faire les bons choix, d’appliquer les bonnes mesures dans l’intérêt de l’entreprise mais aussi du voyageur, dont il serait vain aujourd’hui de nier qu’il est le premier acteur du voyage d’affaires !

Soyons réalistes, la respiration de notre industrie n’est pas des plus faciles. Quid par exemple des lendemains de notre compagnie nationale après la nomination de son nouveau PDG ? N’est-il pas urgent qu’elle s’inscrive enfin dans plus de sérénité et qu’elle tire la quintessence des grandes valeurs qu’elle possède en interne ? Encore faudrait-il que le syndicat des pilotes tende à privilégier enfin l’intérêt suprême de la compagnie. Les effets de ce conflit social ont déjà coûté très cher, mettent en péril la compagnie et sont tellement dommageables pour les clients, a fortiori les voyageurs d’affaires !

Pour l’AFTM l’ambition d’être profitable à l’industrie et en premier lieu à ses adhérents n’est pas nouvelle, mais appelle à faire encore plus, elle s’y attachera. La planification de ses événements, de ses formations, de sa présence sur les salons, est déjà effective jusqu’en fin d’année, on peut même dire jusqu’en juin prochain. Après une première « régionale » qui s’est tenue avec succès à Lyon le 30 août, rendez-vous est donné au salon IFTM où l’association sera encore au cœur du « Club Affaires », favorisant les échanges et proposant une gamme d’ateliers très prisés sur son stand. Elle participera aussi activement aux différentes conférences proposées par l’organisation du salon.

La 4ème conférence du 9 octobre, marquant les 10 ans de l’AFTM, sera également un événement majeur de la « rentrée »; la thématique sera consacrée au « voyageur », en plein accord avec ce que j’ai évoqué précédemment.

L’AFTM innove elle aussi en mettant en place un Comité de Développement qui devrait avoir un rôle très important dans le futur de l’association. Je vous invite à prendre connaissance de ses missions dans la présente Lettre. J’en résume sa vocation principale : développer la visibilité de l’AFTM dans les instances décisionnaires des entreprises privées et des institutions publiques, croiser les regards d’experts et contribuer à prévoir les clefs de l’évolution de l’association.

Il ne me reste qu’à souhaiter à tous, adhérents, partenaires et autres acteurs du domaine, une fin d’été optimiste et fructueuse.

Michel Dieleman – Président de l’AFTM