Déplacements professionnels : impacts de la guerre en Ukraine

Face aux évènements récents qui sont venus bouleverser le monde et plus particulièrement l’Europe, l’AFTM a entrepris un sondage afin de connaître l’impact induit par la guerre en Ukraine sur les entreprises et sur la gestion des déplacements professionnels. 

Le sondage a couvert une période de 9 jours, courant du 1er au 10 mars 2022.

100
réponses qui ont été recensées lors de ce sondage restent strictement anonymes.

Vous êtes...

Parmi ces responsables de l’activité nous constatons que 60% sont des membres adhérents de l’AFTM, 10% sont des partenaires et 20 % sont des acheteurs ou des travels managers non-membres de l’AFTM.

Membres adhérents
70%
Acheteurs ou Travel Managers (non membre)
20%
Partenaires
10%
Taille intermédiaire (entre 250 et 4999 salariés)
39%
Grande entreprise (+ de 5000 salariés)
37%
PME (de 10 à 249 salariés)
19%
Micro-entreprise (- de 10 salariés)
14%

Quelle est la taille de votre entreprise ?

La majorité des répondants fait partie ou d’une entreprise de taille intermédiaire (39%) ou d’une grande entreprise (37%).

Votre politique voyage a-t-elle été modifiée ou est-elle en cours de modification ?

De manière générale, pour 70% des répondants, la crise en Ukraine n’a pas engendré une modification de la politique voyage entreprise.

Pour les 30% qui ont répondu positivement à la question, nous observons un durcissement de la politique voyage, avec une suspension jusqu’à nouvel ordre des déplacements professionnels vers l’Ukraine et la Russie . 

De même, les voyages d’affaires vers les autres pays situés à l’Est de l’Europe notamment la Pologne, la Slovaquie et la Moldavie sont fortement déconseillés. On priorise avant tout la sécurité des collaborateurs. Factuellement on peut dire que les politiques voyages sont adaptées au contexte politique actuel.

70%
Non
28%
Oui

Y a-t-il eu des évolutions dans votre politique de sûreté ?

Concernant la politique de sûreté, 28% des répondants constatent une surveillance accrue des voyages à destination des pays présentant un haut-risque pour les collaborateurs. Ainsi, dans certaines entreprises le contrôle des formalités administratives et sanitaires a été durci.

Dans les pays situés en Europe de l’Est, pour lesquels des voyages d’affaires peuvent encore avoir lieu, les déplacements sont rationalisés et la sécurité des collaborateurs est renforcée.. Les déplacements professionnels ne se font ou ne se feront que s’il n’y a pas d’autres choix.

La situation en Ukraine a-t-elle un impact sur vos déplacements professionnels en Europe ?

55% des répondants estiment que la situation en Ukraine n’a pas eu d’impact sur leurs déplacements professionnels en Europe. Pour un certain nombre d’entreprises, la Russie et l’Ukraine ne font en effet pas partie des destinations vers lesquelles les collaborateurs doivent effectuer des déplacements professionnels.

De façon peu significative
55%
Aucun impact / pas concerné
30%
De façon significative
10%
De façon très significative
5%
65%
Non

Votre entreprise a-t-elle mis en place des mesures spécifiques pour les collaborateurs voyageant vers l'Est de l'Europe ?

Pour 65% des répondants, l’entreprise n’a pas mis en place des mesures spécifiques pour les collaborateurs voyageant à l’Est de l’Europe car elles n’ont pas encore le recul nécessaire pour mesurer l’impact que cette crise aura sur les déplacements professionnels.

Votre entreprise a-t-elle interdit des déplacements professionnels jusqu'à nouvel ordre ?

75% des entreprises ne se déplacent pas à l’Est de l’Europe et ne se sentent donc pas impactées dans l’immédiat. Les entreprises sont toujours fortement concernées par les mesures sanitaires encore en vigueur dans les pays d’Asie et ne se préoccupent pour l’instant pas du contexte ukrainien.

Dans toute l'Europe de l'est
75%
Pas de changements
22%
Dans les pays Baltes
3%
36%
Oui

Votre entreprise est-elle déjà impactée par la redéfinition de l'espace aérien ?

Beaucoup de voyages professionnels n’ont toujours pas repris à ce jour, notamment dans les pays situés en Europe de l’Est, à cause de la pandémie. Ainsi, de nombreux répondants estiment que leur entreprise était déjà impactée par l’interdiction de certaines zones de l’espace aérien à cause de la pandémie mondiale. 

Que faut-il retenir ?

Pour la plupart des entreprises, la politique voyage et de sûreté n’a pas été revue au regard de la guerre en Ukraine, on note cependant qu’un certain nombre d’entre elles ont tout de même renforcé la sécurité des collaborateurs en interdisant évidemment les destinations Ukraine et Russie mais aussi celles de certains pays de l’Europe de l’Est.

5 2 votes
Évaluation de l'article
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x