Depuis la création de l’AFTM en 2008, c’est la première fois que le nombre des adhérents des régions dépasse celui des adhérents franciliens. Le rapport est simple : 54% de membres répartis sur l’ensemble du territoire (et au-delà pour quelques-uns !) et 46% « retranchés » sur l’Ile-de-France… !

UN PEU D’HISTOIRE…

Une analyse des bases de l’AFTM en 2015 a fait ressortir que 39,8% des adhérents de l’époque étaient situés en dehors de l’Île-de-France. C’était donc plus d’un tiers des membres. La création des délégations régionales ne faisait pas partie de la stratégie de développement initiale. Auparavant, l’AFTM organisait 3 à 4 réunions nationales d’une journée dans une ville autre que Paris. L’objectif était d’aller à la rencontre des adhérents et des professionnels de l’activité des déplacements professionnels. Au regard du succès de ces rencontres, il est très vite apparu qu’il n’était plus envisageable de ne pas se rapprocher des adhérents en région que ponctuellement… Aussi, le 26 janvier 2016, le Conseil d’Administration de l’AFTM pris la décision d’engager la création de 5 délégations : la région Nord, l’Auvergne Rhône-Alpes, la PACA, l’Occitanie et le Grand Ouest. Les délégations Nord et PACA furent officiellement les deux premières à être créées. Suivront en mai les délégations ARA et Occitanie puis quelques semaines plus tard, la région Grand Ouest.

Cette période fin 2015 – 2016 fut très importante dans l’histoire et la vie de l’AFTM. C’est l’année de l’amorce de la régionalisation de l’AFTM. Un développement stratégique important qui devait permettre à l’association d’étendre sa sphère d’influence, de s’ancrer durablement au sein des territoires et de faire « vivre » l’AFTM, en faisant valoir une influence régionale de sa structure.

En 2019, sous l’impulsion du président de l’association, Michel Dieleman, une délégation supplémentaire a vu le jour : la Nouvelle Aquitaine. En tant que lecteur assidu des éditoriaux de notre président, vous n’avez certainement pas manqué qu’engagement est pris en 2020 pour mettre en place la délégation Grand Est…

COMMENT ?

Depuis maintenant 4 ans donc, l’AFTM poursuit un important travail de terrain et de prospection au sein des grandes villes de France dans le but d’identifier les responsables des déplacements professionnels au sein des entreprises. Mener cette action à Paris est moins intense, il faut l’avouer. Si tant est que la communication soit efficace et touche les « cibles » via les réseaux désormais traditionnels (LinkedIn en tête, mais surtout, le bon vieux « bouche à oreille » entre pairs), l’arrivée de nouveaux membres franciliens se fait « naturellement ». Il n’est pas question de minimiser les actions entreprises par nos administrateurs, nos membres bénévoles à l’instar du Comité de Développement, mais mener ce travail de recherche en région est autrement plus méticuleux et chronophage. Il faut user de relais locaux, fins connaisseurs du tissu économique local, il faut également se reposer sur le travail déjà accompli par nos partenaires via leurs délégations régionales, mais cela ne suffit pas.

Sans dévoiler la totalité de sa recette en matière de stratégie de croissance régionale, l’association use de toutes les « caisses de résonnance » possibles. Les Chambres de commerce et d’industrie départementales et régionales, les instances politiques et administratives locales telles que les Conseils Régionaux, les délégations URSAFF ou encore les associations métiers « sœurs » disposant déjà d’un « mapping » abouti. Avec ces dernières, nous tissons des liens afin de démontrer que l’AFTM est un support efficace pour les travel managers, acheteurs et acheteuses, assistant(e)s, chargé(e)s de voyages en interne. Nous participons activement aux événements organisés régulièrement par nos partenaires au sein des capitales régionales comme le Forum Dimo à Lyon, les rencontres Selectour Affaires à Nantes ou encore les événements clients organisés par nos fleurons nationaux que sont la SNCF et Air France.

Asseoir notre présence en région, c’est se reposer sur le travail mené par chacun de nos délégués régionaux et de leurs adjoints ou animateurs pour construire et développer des réseaux locaux resserrés, conviviaux et porteurs des valeurs de l’AFTM : la connaissance et le partage.

QUELS RÉSULATS ?

Il ne faut certainement pas s’arrêter à ces chiffres ! Ils sont le reflet de notre travail de prospection à « l’instant T » mais plus nous, poursuivrons cette mission si importante qui consiste à fédérer tous les acteurs des déplacements professionnels concernés, plus ces chiffres évolueront. C’est une certitude.

Mais qui sont ces « acteurs de la régionalisation » nous demanderez-vous ?

Sans aucun doute, ce sont nos administrateurs, nos membres du comité de développement, nos délégués régionaux, mais c’est aussi vous, adhérents et partenaires ! Le bâton de pèlerin de l’AFTM est à votre disposition !