International Summit Travel Management 2022 : un événement placé sous le signe de l’Europe

Pour la deuxième année consécutive, l’International Summit Travel Management a donné rendez-vous aux professionnels du secteur à Malaga. Un événement organisé par l’AEGVE, l’association espagnole du Travel Management, qui a réuni cette année plus de 240 participants ! 

L’objectif du sommet fut d’encourager et de faciliter l’échange d’informations et de bonnes pratiques  sur les problématiques  qui peuvent se poser dans les divers domaines du business travel en local ou au global à l’instar  du transport aérien ou de l’industrie hôtelière. 

L’AFTM ainsi que l’ensemble des associations membres de BT4Europe étaient naturellement représentées pour cette nouvelle édition 2022. L’occasion de partager sur les enjeux communs à tous les membres des différentes associations et d’envisager les actions stratégiques des prochains mois afin de sensibiliser les instances européennes.  

Patrick Diemer, Président de BT4Europe, a ouvert les débats avec la première thématique consacrée à l’International. Conscient des changements qui se produisent dans l’industrie du voyage et dans notre société d’un point de vue technologique et économique, BT4Europe  se consacre actuellement à plaider en faveur de la mise en place d’une méthodologie de calcul unique de la consommation de C02 par les entreprises dans le cadre des déplacements professionnels. L’objectif est clair : disposer d’une data lisible, comparable et exploitable dans le cadre d’une politique de réduction des émissions carbones en matière de mobilité d’affaires.  

Redémarrage, durabilité et digitalisation ont été les maîtres mots de ce sommet

L’AFTM, représentée par Bertrand Lacotte, administrateur de l’association en charge des relations avec les associations,  participait à la table ronde consacrée à l’évolution du rôle du travel & event manager. À l’image du secteur du voyage d’affaires, le métier du travel manager s’est profondément transformé au cours des 24 derniers mois. En s’ouvrant à de nouveaux champs d’actions, le travel manager a su se rendre indispensable dans la poursuite à la fois dans l’urgence de la crise mais surtout, a posteriori pour réamorcer la dynamique des déplacements professionnels.  

Le travel manager dispose d’un éventail de compétences variées qui ne sont plus seulement liées au fait qu’il est l’expert technique en matière de déplacements professionnels, mais qui lui permettent également d’agir dans une fonction de conseil, notamment pour les questions liées à la sécurité des voyageurs, à l’éducation des voyageurs ou encore à l’impact des déplacements sur l’empreinte carbone. 

L’event manager, à quant à lui, dû s’adapter à l’accélération de la digitalisation. Comment manager dans un modèle hybride ? Comment faire preuve d’agilité pour repenser l’organisation d’un événement ? Telles sont les questions qui ont été abordées au cours de cette table ronde.

Fort de ce constat, tous s’accordent à dire que nous nous dirigeons vers un nouveau rôle du mobility manager, futur centre d’excellence des mobilités en entreprise.

5 1 vote
Évaluation de l'article
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x