Les décideurs, les acheteurs, les travel managers et même souvent les voyageurs savent que la maîtrise des coûts et le respect des procédures sont les garants d’un budget déplacements maîtrisé. De nouvelles offres de services répondant parfaitement à ces attentes prennent place sur un marché des déplacements professionnels souvent jugé passéiste et archaïque.

Depuis près de cinq ans, les annonces technico-commerciales fusent pourtant, les résultats se font attendre. De fait, de nombreux voyageurs se détournent des moyens de réservation classiques et internes à l’entreprise pour privilégier l’open booking, une solution consistant à choisir un circuit de réservation externe à l’organisation et souvent proche des expériences vécues en BtoC.

Les outils de réservation actuels (SBT) sont construits autour du GDS, la centrale de distribution des prestations de voyage offrant un inventaire multi-fournisseurs en un point unique. Malgré les importants investissements réalisés, le GDS est resté ce qu’il était à l’origine, dans les années 80 et n’accompagne peut-être plus de manière aussi efficiente les voyageurs professionnels de la fin des années 2010.

Les compagnies à bas coût, la distribution hôtelière et les services annexes ont profondément changés les habitudes car ils répondaient aux attentes des organisations et des voyageurs. En matière de location de voiture de courte durée, un des principaux agrégateurs se nomme Res@Car. Incontournable pour les loueurs, cet outil reconnu ne fait cependant qu’agréger des données limitées en publiant des offres sur un modèle type unique non personnalisable. Ce type d’offres est figé dans le temps puisqu’elles n’ont pas évolué depuis plus d’une décennie.

Des services à valeur ajoutée sont cependant apparus, propulsés par de nombreuses jeunes pousses fortes de technologie, d’innovation et de courage. Dans cette chaîne technico-commerciale, la plus importante est la connectivité car elle permet l’instantanéité de l’accès aux inventaires et la réduction du circuit de distribution.

Devant ces changements, le circuit de distribution mute et agrège ces nouvelles sources via un langage commun usité par le monde de l’internet (flux XML, API…) auquel s’intègrent de plus en plus la blockchain. Différent de celui des GDS et surtout bien plus flexible, il permet à de nouveaux acteurs de créer des marketplace proposant, en un point central, une palette de services beaucoup plus variée qu’auparavant mais surtout des connexions directes avec les fournisseurs. Véritable opportunité pour l’acheteur comme pour le travel manager ce nouveau circuit de distribution offre des avantages mais demande aussi d’adapter l’approche achat.

Seule l’innovation peut permettre de réduire drastiquement et rapidement les coûts. L’utilisation de la marketplace est alors aujourd’hui une réelle opportunité voire une obligation. Elle demande souvent de raisonner en coût complet et non en coût facial (ou brut) car les offres intègrent de nouvelles prestations jusqu’alors subies par l’utilisateur. Mieux, la suppression des circuits de distribution lourds et complexes autorise la réduction des coûts de distribution grâce à la raréfaction des intermédiaires. Autre avantage de la marketplace, elle permet d’afficher la nature et surtout, la totalité des accords conclus entre la dite plateforme et les fournisseurs ainsi distribués.

Les appels d’offres pratiqués par les organisations ou proposés par les groupements professionnels sont souvent basés sur le modèle de distribution habituel, à savoir les GDS… Ils n’intègrent alors que les acteurs associés au dit modèle. Dans un tel cas, l’organisation s’affranchit des opportunités offertes par le marché actuel. La remise en question tant sur le plan achat que sur le plan des processus ou des techniques est donc impérative pour pouvoir bénéficier des opportunités économiques et techniques offertes par le marché et répondre ainsi aux attentes des voyageurs. Réponse qui sera la seule garante d’un excellent taux d’adoption et de respect à la politique voyage.

En massifiant les achats, la marketplace a un poids bien supérieur à la majorité des structures achats et peut, de fait, offrir de meilleures conditions de services et de prix. C’est là qu’est la force de Carbookr qui négocie les véhicules auprès des différents fournisseurs en y intégrant un service de voituriers permettant au voyageur de gagner un temps précieux sur ses déplacements de courte durée et en proposant une praticité inégalée à ce jour, le véhicule étant amené au plus près du point d’accès et de sortie de la gare ou bien de l’aéroport. Le taux d’adoption et fidélisation des clients de la marketplaceCarbookr prouve que c’est la solution permettant de mieux consommer le véhicule de location.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur https://www.carbookr.com

Retrouvez le sujet des marketplaces dans le segment BtoB lors de notre webinar le mardi 28 mai à 11h00, piloté par François-Xavier Izenic.