Des tests antigéniques dès le 26 octobre à Paris et Nice

Ces tests permettent de savoir en 15 ou 30 minutes si les passagers sont positifs au Covid-19.

Comme le souligne le journal La Tribune, « c’est un soulagement pour les compagnies aériennes et les acteurs du voyage » (Lire ici). Nous l’avions annoncé dans notre webinar du 15 octobre, un peu avant les déclarations du gouvernement.

Mais le journal économique prévient : « si les tests antigéniques peuvent permettre de relancer une partie du trafic aérien en mettant fin aux mesures de quarantaine imposées dans certains pays », ils ne permettront pas toutefois un retour « au niveau de demande d’avant la crise ». Un dirigeant de compagnie aérienne confie malgré tout sa satisfaction : « cela peut permettre de remonter notre activité à 50% de nos capacités initiales ».

Les aéroports de Roissy, Orly et Nice seront les premiers concernés vers quelques destinations comme les Etats-Unis et l’Italie. En effet, « une telle mesure nécessite une approche coordonnée entre les pays ». Ce qui est encore loin d’être le cas, d’autant qu’au moment où ces lignes étaient écrites (le 21 octobre), la pandémie poursuivait sa progression.

François-Xavier Izenic, rédacteur associé de l’AFTM

Lever de boucliers contre le chaos des contrôles sanitaires en Europe

Lever de boucliers contre le chaos des contrôles sanitaires en Europe

 Les professionnels du voyage s’insurgent contre les mesures étatiques unilatérales, comme les quarantaines qui empêchent la reprise des déplacements.
Les Echos nous apprennent dans un article publié le vendredi 18 septembre (Lire ici) que vingt associations représentant plus de 5000 entreprises du transport aérien, du tourisme et du voyage d’affaires ont écrit une lettre ouverte à la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, pour réclamer la mise en place d’un protocole de test Covid standard à l’échelle européenne et la fin des mesures de quarantaine qui dissuadent les Européens de se déplacer.
Le journaliste Bruno Trévidic rappelle qu’au début de l’été « la Commission européenne avait pourtant déjà élaboré un ensemble de propositions visant à uniformiser les contrôles sanitaires en Europe. Mais face au rebond de l’épidémie, plusieurs Etats, dont la France, ont imposé des restrictions supplémentaires, parfois totalement discriminatoires ».
Et d’illustrer : « dernier exemple ce vendredi : la décision de la Pologne de suspendre les vols directs au départ de France, sauf ceux de la compagnie polonaise Lot. Ou encore, un peu plus tôt, la décision de l’Irlande de maintenir une quarantaine – qui a conduit Ryanair à réduire de 20 % son offre en octobre ».
Dénonçant ce manque de coordination, les entreprises du voyage réclament ainsi des méthodes plus efficaces, désormais disponibles. « C’est notamment le cas des tests express réalisés au départ ou à l’arrivée dans certains aéroports, qui garantissent une bien meilleure protection contre la circulation du virus que les mesures de quarantaine à l’arrivée ». L’article cite ainsi les aéroports de Rome, Francfort et Londres-Heathrow, capables de donner des résultats de test en quelques minutes.
François-Xavier Izenic, rédacteur associé de l’AFTM

Les voyageurs français et internationaux n’ont pas fini d’entendre parler de Sixt !

Depuis mars 2018, le loueur de véhicules tendance et premium a déployé une gigantesque campagne d’affichage dans les dix plus grands aéroports de province : Nice, Lyon, Toulouse, Marseille, Bordeaux, Montpellier, Lille, Toulon, Strasbourg et Biarritz.

Dans ces villes, les passerelles intérieures et extérieures d’accès aux avions ont été habillées aux couleurs sur-vitaminées de Sixt avec des slogans plus qu’accrocheurs, qui mettent en avant les services premium de la marque ainsi que sa flotte de véhicules haut de gamme et suréquipée, à tarifs accessibles.

Mais la vague orange ne s’arrête pas là ! Un dispositif impressionnant a été installé cet été dans les aéroports de Marseille, Lille et Nice, mettant en scène la nouvelle Mercedes Classe A.

  • À Lille, le véhicule mis en place en face de la zone loueurs a été transformé en sac de voyage haut de gamme. Totalement recouvert de cuir et accessoirisé d’une fermeture éclair, de coutures et d’une étiquette de marque, le slogan « Voyagez avec classe. Avec Sixt, l’affaire est dans le sac. » prend tout son sens.
  • À Marseille, l’accroche « Louez un petit bijou à prix malin. » est illustrée par une Mercedes Classe A présentée sous forme de bague sur un anneau en or blanc, comme un rubis.
  • Enfin, les voyageurs s’enregistrant dans le Terminal 2 de Nice pourront découvrir le slogan « Louez une belle voiture dès votre atterrissage. », illustré cette fois par une impressionnante Mercedes Classe A flottant dans les airs, attachée à un parachute à 18 mètres de haut.

Spectaculaire, grandiose, extraordinaire ? Sixt sait comment se faire remarquer !


Atelier des connaissances Air France : voyage dans le HUB

Ni les grèves, ni les embouteillages, ni les intempéries n’auront réussi à décourager les inscrits de l’Atelier Air France de partir à l’aventure du hub de la compagnie nationale le 12 juin au matin. Une visite guidée de très très haut vol.

Vous pensiez tout savoir sur le hub d’Air France-KLM à Roissy ? Voyons voir…
Question 1 : combien d’opportunités de correspondances offre le hub chaque semaine ?
Questions 2 : quel est le pourcentage de correspondances s’effectuant de long courrier à long courrier ?
Question 3 : quel est le coût moyen estimé d’une correspondance ratée pour la compagnie ?
Réponses, dans l’ordre : 25 000, 8% et 500-600 euros.

On s’arrête là car il y avait vraiment la possibilité d’écrire un jeu complet de Trivial Pursuit spécial aviation civile au terme de cet Atelier des Connaissances ultra-riche en informations chiffrées et surtout en découvertes exclusives, sous la houlette experte des responsables relations publiques du hub de la compagnie nationale.

Parés de leur gilet jaune, les heureux participants de cet Atelier d’exception ont ainsi pu déambuler dans les arcanes du deuxième aéroport européen, entre la fourmilière du CCH (Centre de Contrôle du Hub) et le décor chaplinesque -version « Temps modernes »- du centre de tri bagages est.

Un récit plus complet -et illustré- de cet événement est disponible sur notre site. Mais soyons honnêtes : malgré toute la bonne volonté de son rédacteur, cela ne vaudra pas une visite en live…